Comment vole t'on ?

Comment vole t'on en Wingsuit ?

Pour quelqu'un qui a les pieds sur terre, un skydiver ou BASE-jumper dans une wingsuit peut ressembler à un mec dans un costume de chauve-souris. Mais c’est un petit peu plus sophistiqué que ça...

1. La sortie d'avion

C'est un moment essentiel, où l'on doit se mettre tout de suite dans le vent relatif, il ne faut pas s'ouvrir complètement, rester tonique, attendre de prendre sa propre vitesse et avoir de la portance.

2. La combinaison

Il existe un grand nombre de combinaison, aujourd’hui certaines peuvent avoir un ratio de glisse de 3.5 ou 4 pour un – cela veut dire que tous les 4 mètres, on chute de 1 mètre. On peut atteindre une vitesse horizontale de 150 km/h. Au-delà, la résistance au vent ne te laisse pas aller plus vite.

3. Entrées, Ecopes 

Une fois en l'air, les vents aident à remplir la wingsuit d’air et à la pressuriser, lui donnant forme et rigidité. Plus tôt la wingsuit se remplit, plus elle est performante.

4. Les ailes sous les bras

Les bras aident à tenir les ailes loin du corps, mais cela n’est pas uniquement une question de muscles – la pressurisation de la combinaison aide. Un bloc de mousse sur la première arrête du bras aide à répartir le flux d’air sur toute la surface.

5. Parachute

La toile est intégrée dans le système d’ailes et peut être adaptée à différents types de parachutes. Quand on saute depuis un avion, on a besoin d’en avoir deux. Un principal et un de secours. On doit actionner derrière, il faut être très coordonné pour rester stable pendant la séquence d’ouverture.

6. Caméra

Afin d'immortaliser le moment, pour améliorer sa position ou pour revivre le fun du saut.

7. Poignée de réserve

Cette poignée rouge dégage la toile de réserve si la principale de s’ouvre pas bien ou ne ralentit pas assez la chute.

8. Chaussures

Il n'y a pas d'indications particulières, si ce n'est qu'il est préférable qu'elles soient bien attachées.

Bingo sites http://gbetting.co.uk/bingo with sign up bonuses